Vases

5. Nommé vase « Cornet » ou vase « Main » selon les fabricants, ce modèle en vogue était produit par la plupart des manufactures.

5.1 "Ecrevisse" de Portieux.
Réf. 3539 du catalogue de 1889, 7841 des catalogues de 1914 et 1933. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles de l'opale. Ø 10 x H 21 cm.
5.2 A décoration de glands.
Environ 1900. Origine inconnue. Ø base 5 x H 15 cm.
5.3 « Chinois » de Portieux.
Réf.4196 du catalogue de 1894 et 7854 de ceux de 1914 et de 1933. Quatre couleurs traditionnelles de l'opale et avec décor à froid et en recuit.Ø 9 x H 20 cm.
5.4 « Trophées » de Portieux.
Réf. 3542 du catalogue de1889, 4186 de celui de1894 et 7844 de ceux de 1914 et 1933. Quatre couleurs traditionnelles de l'opale et avec décor à froid. Ø base 11 x H 22,5 cm.
Extrait du catalogue des verreries de Meisenthal de 1927.
Collection : musée du verre de Meisenthal.
Remarquer l’appellation : « Opale ».
5.5 « Blé » de Vierzon.
Réf. 2313 du catalogue de 1891. Gerbe de blé entourée d’une corde à laquelle sont accrochés d’un côté une serpette et un arrosoir, de l’autre une faucille et une gourde.
Quatre couleurs traditionnelles. Ø base 8,3 x H 21,4 cm.
5.6 « Tête de lion » de Meisenthal.
Catalogue de 1927. Remarquer les deux poissons situés à la base du vase. Connu en différentes couleurs. Ce modèle a un décor recuit. Voir illustration ci-dessus. Ø 9 x 23 cm.
5.7 « Dauphin » de Bayel.
Réf. 3828 du catalogue de 1923. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles et ultérieurement en noir. Ø 8 x H 18 cm.
5.8 « Oeuf » de Vierzon.
Réf. 2307 du catalogue de 1891. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles . Ø 10 x H 23 cm.
5.9 Origine inconnue.
Ce vase au col déformé illustre bien la difficulté du travail de verrier. Il n’est pas fréquent de rencontrer ces objets non-conformes car ils étaient souvent mis au rebut. Ø 5 x H 14 cm.

Extrait du catalogue Portieux de 1933.

5.10 « Boule guirlande de roses » de Vallérysthall.
Réf. 4600 du catalogue de 1907. Présent dans les catalogues suivants. Plusieurs couleurs et décoré à froid ou non. Fabriqué en six tailles : 120, 150, 175, 200, 250, 300 mm.
Portieux le proposait dans l'unique taille de 215 mm sous la réf. 3543 du catalogue de 1889. Présent dans les catalogues suivants.
5.11a-5.11b-5.11c " Boule moulé pensées" marqué SV (Schmid Verreries à Vannes- le -Châtel).
Environ 1900. Connu en quatre couleurs avec décor à froid ou bronzé. Le catalogue de (environ) 1930 le propose en sept tailles : 100, 120, 150, 175, 210, 250, 275 mm.
5.12 Origine inconnue mais à forte probabilité des environs de Baccarat.
Environ 1900. Quatre godrons centrés dans quatre médaillons. Socle octogonal. Ø 7 x H 11 cm.
5.13 « Lorrain ».
Réf. 4190 du catalogue Portieux de 1894 et 4602 du catalogue Vallérysthal de 1907. Présent dans les catalogues suivants. Connu en deux tailles et dans les quatre couleurs traditionnelles,
avec ou sans décor à froid. Voir illustration ci-dessus. Ø base 5,5 x H 15 cm.
5.14 « Amedée » de Portieux.
Réf. 4188 du catalogue de 1894. Présent dans les catalogues suivants. Voir illustration ci-dessus. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles, avec ou sans décor à froid. Ø base 7.5 x H 22,5 cm.
Extrait du catalogue Portieux de 1933 .
5.15 « Carré » marqué Portieux Déposé.
Réf. 7850 du catalogue de 1914 et 1933. Déjà présent dans le catalogue de 1894.Connu dans les quatre couleurs traditionnelles. Voir illustration ci-dessus. Ø col 10 x H 22,5 cm.
5.16 « Lavallière » de Portieux.
Réf. 7859 du catalogue de 1933. Connu en blanc avec décor polychrome ainsi qu' avec décor bronzé. Ø col 7 x H 17,5 cm.
5.17 « Cornet (Main) » de Vallérysthal.
Réf. 4595 des catalogues de 1907 et 1908. L’annulaire porte une bague et le socle représente le poignet d’un chemisier. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles ainsi qu'en polychrome avec décor recuit. Ø col 9,5 x H 20,5 cm. De nombreuses verreries ont fabriqué ce type de vases en différentes tailles. Les catalogues Portieux de 1894, 1914 et 1933 ne présentent que des mains gauches.
5.18 « Main » de Sars-Poteries.
Réf. 1054 du catalogue de 1885. Etait proposé en deux tailles. Ø col 7 x H 17,5 cm.
5.19 « Gourde » de Portieux.
Réf. 4191 du catalogue de 1894 et 7849 de ceux de 1914 et 1933. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles.
Voir illustration ci-dessus extraite du catalogue Portieux de 1914. Ø base 8 x H 22,5 cm.
5.20 Eléphant de cirque au travail.
Origine inconnue. Connu en blanc et en caramel. Ø 6 x H 13 cm.
5.21 « Dauphin » de Portieux.
Réf. 4149 du catalogue de 1894 et 7857 de ceux de 1914 et 1933. Ø 5,3 x H 16 cm.
5.22 « Renaissance » marqué SV (Schmid Verreries à Vannes-le-Châtel).
Environ 1900. Référencé dans l’album n°16 de (environ) 1931. Décor recuit de deux médaillons (formés par des têtes et queues de poisson plus un mascaron), l’un contenant une hirondelle, l’autre des fruits. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles. Proposé en 5 tailles : 125, 175, 220, 250 et 300 m/m.
5.23 « Indien » de Portieux.
Réf.7866 du catalogue de 1914 qui le propose en blanc ainsi qu’ en bleu décorés à froid et en quatre tailles : 225, 200, 160 et 140 mm. Autres choix de couleurs dans les catalogues suivants. Ø 7 x H 16 cm.
Les mêmes modèle et appellation figurent dans les catalogue Vallérysthal. Celui de 1907 n’offre qu’ une taille unique : 200 mm.
5.24 « Escargot » de Vierzon.
Réf. 2314 du catalogue de 1891. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles. Ø 7 x H 6 cm
5.25 « Potiche » de Sars-Poteries.
Réf. 1065 du catalogue de 1885. Plusieurs couleurs. Ø 7 x H 12 cm.
5.26 Origine inconnue.
Environ 1900. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles de l’opale. Ø 10 x H 22,3 cm..
5.27 « Vigne » de Vierzon. 
Réf. 2306 du catalogue de 1889. Ø du socle 5,5 x H 20 cm.
5.28 " Maïs " de la manufacture de Vierzon.
Réf. 2315 du catalogue de 1891. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles de l’opale. Ø base 5 x H 13,5 cm
5.29 « Maïs » de Sars-Poteries.
Réf. 2222 du catalogue de 1888. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles de l’opale. Ø base 4,8 x H 13 cm.
5.30 Vase illustrant le Second Empire.
1852-1870. Origine française. Sur une face : Napoléon III à cheval saluant de son bicorne, avec écrit au dessus du personnage « Louis Napoléon Empereur ».
Sur l’autre face: l’aigle impérial au dessus de drapeaux encadrant la grande croix de la légion d’honneur. Ø base 7,6 x H 16 cm.
Il existe un modèle identique, de couleur bleu, avec une seule différence : Napoléon III est présenté en buste et non à cheval.
5.33 Avec envers marqué « Déposé ».
Origine française. Décoration florale. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles. Ø socle 8,5 x H 26,5 cm.
5.34 " A jasmin" de Portieux.
Réf. 4197 du catalogue de 1894. Proposé en trois tailles : 115, 145, et 175 mm. Connu en blanc, en beige. Ø col 11 x H 14,5 cm.
On retrouve cette frise « grecque » sur d’autres articles de la manufacture (décor Carnot). Les verreries de Vierzon l'ont également utilisée (Voir sucrier n° 3.90 "Grec, forme haute" ).
5.37 "Bambou" de Vierzon.
Réf. 2305 du catalogue de 1891. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles Ø base 5,5 x H 17cm.
5.38 « Chiens » de Portieux.
Réf. 4184 du catalogue de 1894. Présent dans les catalogues suivants. Le blanc était peint à froid. Ø base 8,6 x H 22 cm.
5.39 « Chiens » de Sars-Poteries.
Réf. 1065 du catalogue de 1885. Connu en blanc. Ø base 5 x H 13 cm.
5.40 « Rustique » de Portieux.
Réf. 3541 du catalogue de 1889. Présent dans les catalogues suivants. Souche d’arbre portant un écureuil et des branches de lierre. Le dessin est extrait du catalogue de 1914. H 22,5 cm.
5.44 « Italien » de Vallérysthal.
Présent dans le catalogue de 1908. Décor de ceps de vigne et de grappes de raisin. Etait décoré à froid.
Ø base 8 x H 21 cm.
5.45 Mandarin.
Environ 1900. Origine française probable. Manufacture inconnue. Connu en beige. Ø du col 6 x H 12 cm.
5.46 « Canards » de Portieux.
Réf. 4182 du catalogue de 1894. Présent dans les catalogues suivants. Proposé en différentes couleurs et en blanc peint à froid. Ø socle 8 x H 21,5 cm.
5.47 « Urne bambous » de Sars-Poteries.
Réf.1055 du catalogue de 1888. Proposé en 7 tailles, dans les quatre couleurs traditionnelles (puis ultérieurement en noir) avec décor (voir ci-contre) et sans décor Ø au col 6 x H 9, 5 cm.
5.48 Vase à socle triangulaire.
Environ 1900. Origine française possible. Godrons et frise géométrique soutenus par trois colonnes terminées par des pieds griffes encadrant trois panneaux décoratifs. Ø col 5 x H 12 cm.
5.49 « Bouc » de Vallérysthal.
Réf. 4603 des catalogues de 1907 et 1908. Etait décoré à froid. Connu en bleu. Taille unique : Ø base 7,3 x H20 cm.
5.50 Environ 1900. Origine française, manufacture inconnue.
Comporte une chimère en décoration et ses côtés sont striés : voir détails. Ø base 4,7 x H 13,5 cm.
 5.51 Environ 1900. Origine française, manufacture inconnue.
Décoration de fleurs et graminées diverses surmontées de légères volutes. Ø base 5,3 x H 14 cm.
5.52 « Sujets » de Portieux.
Référence 4180  du catalogue de 1894. Présent dans les catalogues suivants. Connu en quatre couleurs etcen blanc avec décors polychromes. Ø base 10 x H 22, 5 cm
5.53 Environ 1900. Origine française. Marqué « déposé ».
Composé d’une  décoration florale sur une face et d’un médaillon sur l’autre. Ø base 5 x H 14,5 cm.
5.54 « Russe » marqués SV (Schmid Verreries à Vannes- le -Châtel).
Environ 1900. Connu en quatre couleurs et dimensions: 12 - 14 - 17,5 et 21 cm. Ø base 5,5 x H 15 cm.
5.56 « Maïs » de Vallérysthal.
Réf.4598 des catalogues de 1907 - qui ne propose que la couleur blanche -  et de 1908  qui le présente  en blanc et en bleu décoré à froid. Voir illustration ci-contre extraite du catalogue de 1908. Disponible en deux tailles : 15 et 20 cm. Cf. 5.28 et 5.29 les modèles Vierzon et Sars-Poteries.
5.57 « Osier » marqué SV (Schmid Verreries à Vannes- le -Châtel).
Environ 1900 et référencé dans le catalogue « Extrait du Tarif n°16 » de (environ) 1930 qui le propose en 4 tailles : 9,5, 12,15 et 18,5 cm. L’article était proposé en forme droite et en forme évasé.
5.58 « Violon » de Portieux.
Réf. 3306 du catalogue de 1894 et 7839 de ceux de 1914 et 1933. Deux médaillons comportent, l’un un bouquet de fleurs, l’autre un ensemble de fruits.
Connu en quatre couleurs avec ou sans décor à froid. Hauteur : 22,5 cm.
5.59 Vase Cornet.
Environ 1900. Origine française probable, manufacture inconnue. Connu en blanc et en différentes tailles. Ø base 4,5 x H 11 cm. En détail ci-contre : bracelet avec fermoir→
Un vase quasiment identique est connu en différentes tailles et différentes couleurs sans bracelet et avec un bouton de chemisier. Là aussi l’origine est inconnue.
Voir 5.17 (Vallérysyhal)
Voir 5.18 (origine inconnue)
De g. à d.: 5.17, 5.18 et 5.59
5.60 « Cornet – Main » en recuit de Vallérysthal.
H 21 cm. Voir références et dimensions en 5.17 et 5.18
5.41 Vase "Cigogne, bord uni" de Vierzon.
Réf. 2303 du catalogue de 1899. Présent dans les catalogues suivants. Couleurs traditionnelles et une seule taille: 17,5 cm.
5.61 « Urne bambous » de Sars-Poteries. 
Réf. 1055 du catalogue de 1885. Présent dans les catalogues suivants. Ø base 7 x H 20 cm. Ce vase était proposé par de nombreuses manufactures.
5.62 « Moulure bambous et bouquets » de Saint-Louis.
Réf. Fe 706 du catalogue de (environ) 1890. Connu en trois couleurs. Une seule taille : 25 cm.
5.63 A décor de liserons.
Environ 1900. Origine française. Plusieurs couleurs. Ø base 8 x H 24 cm.
5.64 « Feuilles et guirlandes » en recuit de Saint-Louis.
Réf. Fe 411 du catalogue de (environ) 1890. Proposé en deux tailles : 20 et 25 cm. Les catalogues de 1861 et 1870 le proposaient en 30 cm. Voir 5.36
5.65 Environ 1900. Les formes, la matière font penser à Baccarat. Le col et le pied sont décorés d’un filet d’or. Ø col 8 x H 17,5 cm.
5.43 « Romains » de Vierzon.
Réf. 2312 du catalogue de 1891.Quatre couleurs. Ø col 10 x H 23,5 cm. Voir n° 6.13 la jardinière assortie et au 0.4b du chapitre « Collection » la garniture de cheminée complète.
5.66. « Capucine » de Saint-Louis.
Référence Fe 352 du catalogue de 1870. Proposé en trois tailles : 20, 25 et 30 cm. H 25 cm.
5.67 Environ 1900. Manufacture inconnue Décoration de dauphins et coquillages. H 17,5 cm.
5.68 « Lierre » de Saint-Louis.
Réf. Fe 807 du catalogue de 1870. Présent dans les catalogues suivants. Connu en vert. Décoration de feuilles d’acanthe pour la partie inférieure et de feuilles et baies de lierre pour le reste.
Proposé en trois tailles : 20, 25 et 30 cm. H. 30 cm.
5.69 « Neptune » de Vallérysthal.
Réf. 4597 du catalogue de 1907. Présent dans les catalogues suivants. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles avec décor bronzé ou polychrome et en recuit. H. 22 cm.
5.70 Environ 1900. Manufacture inconnue. Connu en vert. H 17,3 cm.
5.71 « FR (France-Russie) » de Portieux.
Réf. 4194 du catalogue de 1894. Présent dans les catalogues suivants. Le modèle célèbre l’alliance franco-russe confirmée par l’accord militaire de 1892.
Sur une face on aperçoit un médaillon contenant la mention RF (pour République française) et sur l’autre les drapeaux français et russe. Etait décoré à froid. H 22,5 cm.
La vignette est extraite du catalogue de 1914, collection privée.
5.72 a-b « Cabossé » de Portieux.
Réf. 4193 du catalogue de 1894. Présent dans les catalogues suivants. Décor bronzé. Connu dans les quatre couleurs. H 20 cm.
5.73 « Pharaon » de Vallérysthal.
Réf. 4605 du catalogue de 1907. Présent dans les catalogues suivants. Connu en bleu avec décor bronzé. H 20 cm.
5.74 « Ananas » de Sars-Poteries.
Réf. 1052 du catalogue de 1885. Connu en blanc avec décor à froid. Proposé en cinq tailles. H 16 cm. Un modèle similaire était proposé par Baccarat et Saint-Louis.
5.42 La Commune de Paris (18.03.1871-28.05.1871).
Environ 1871. Manufacture française inconnue. L’article présente quatre facettes illustrant la Commune de Paris (1871).
L’une représente un parchemin, au dessus d’un pistolet, portant la mention « le cri du peuple » (journal créé par Jules Vallès, écrivain, journaliste et élu de la Commune de Paris) surmonté d’une plume d’oie. La seconde porte deux épées au dessous d’une couronne impériale (Napoléon III) surmontant ce qui semble être un encrier contenant deux plumes d’oie. On voit sur la troisième la balance de la justice au-dessus d’une bourse (sous-entend que la Justice est au service des « riches » ), l’ensemble est coiffé de l’ inscription « Illustration » (1er hebdomadaire illustré français). La dernière facette montre un profil de femme à chignon (vraisemblablement Louise Michel) au-dessus d’un pistolet. Connu en quatre couleurs. Ø 6 cm au col x H 13 cm.
5.31 Duo de vases assortis illustrant une page de la colonisation française.
Celui de gauche est marqué « Béhanzin » : Environ 1890-1900.  Origine française. Portrait de Béhanzin et décor de feuilles de bananier au dos du vase. Connu en plusieurs couleurs.  H 16 x Ø col 9 cm.
Le vase de droite  porte la mention « Amazones » et  présente une amazone vêtue d’un pagne et armée d’un fusil. Période de fabrication, décors et dimensions identiques au précédent.
Béhanzin devint roi du Dahomey (République du Bénin) à la mort de son père en 1890. C'est l'une des figures de la résistance contre la colonisation française
à laquelle il s'opposa vigoureusement, jusqu'à son exil à la Martinique en 1894. Les Amazones formaient la garde personnelle du roi.
Qui copie l'autre ?
Il est difficile de le savoir. Ces deux modèles de même inspiration et au moulage identique à la base du col, ne différent que par le choix du végétal représenté, des roses pour l'un, des pensées pour l'autre. Cela suffisait à la manufacture concernée pour éviter un procès éventuel pour plagiat. Cette situation n'était pas rare dans le monde de l'opale. Cf. notre livre " Opaline de foire, opale et verre moulé".
5.36. « Feuilles et guirlandes » de Saint Louis.
Planche 39, réf.13 des catalogues de 1861 et 1870. Connu en blanc. Une seule dimension mais deux autres seront proposées vers 1890. Ø base 12 x H 30 cm.Voir en 5.64 la version en décor recuit.
5.55 Environ 1900. Origine française. Manufacture inconnue. Connu en quatre couleurs et deux tailles : H 11 et 21 cm.
5.75 « Trèfles gothiques » de Saint-Louis.
Référence FE 686 du catalogue de (environ 1870-1890). Présent dans les catalogues suivants. Connu en blanc. Proposé en deux tailles : 15 et 17,5 cm.
5.76 « Treille » de Portieux.
Réf. 7861 des catalogues de 1914 et 1933. Connu en blanc décoré à froid. H 23,4 cm.
5.77 Urne.
Environ 1900. Origine française vraisemblable. Manufacture inconnue. H 22 cm.
5.79 « Bouquetier Bottine » de Legras & Cie.
Environ 1900. Marqué Déposé. Les 2 tailles du modèle : Ø 7 x H 19 cm et Ø 6 x H 16 cm.
La manufacture proposait un article très proche : la bouteille « Bottine » (cf. n° 314 des catalogues de 1895 et 1908) qu’elle ne semble pas avoir produit en verre opalin.
5.80 Urne à décor recuit.
Environ 1900. Manufacture française probable. H 27 cm.
5.81 « Moulé à perles et feuilles d’acanthe » de Baccarat.
Réf. 13 du catalogue de 1866, planche 38 : Vases de fantaisie. Production 1845 -1870.
Ici la fabrication est soignée car il ne s’agit plus « d’opale » mais d’opaline au sens propre du terme. Une partie du décor de raies or s’est estompée. H 22,5 cm.
5.82 « Bouquetier Artichaut » de Legras & Cie.
Réf. 10.099 du catalogue de (environ) 1900. H 19 cm. L' illustration provient du magazine Pressglas Korrespondenz 2004-4-02.
5.83 Origine française probable. Connu en différentes couleurs. Environ 1900. Ø 6 x H 17 cm.
5.84a « Chardon » de Portieux.
Réf. 7854 du catalogue de 1914. Présent dans le catalogue suivant. Plusieurs couleurs. Connu en décor bronzé et en décor à froid. H. 22,5 cm. L'illustration est extraite du catalogue de 1933.
5.85. Vase au serpent marqué SV (Schmid Verreries à Vannes- le -Châtel). .
Environ 1900. Le serpent guette un insecte. H 17cm. Voir cet article en verre de couleur : 7.35.
5.86. Vase au serpent.
Environ 1900. Origine française. Connu dans les quatre couleurs traditionnelles de l’opale. H 20 cm.
On retrouve le même thème sur un vase Baccarat (réf. 5377 du catalogue de 1870) et Sars-Poteries (réf.1068 du catalogue de 1885).
5.88 « Porte-bouquet » marbré de Sars-Poteries.
Réf. 2157 du catalogue de 1885. Connu en opale de différentes couleurs. Ø col 7,5 x H 18 cm.
5.89 Vase jasmin sablé.
Environ 1830. Origine française probable. Dessous décoré. Plusieurs couleurs.Ø col 13 x H 16,5 cm.
5.90a-5.90b Vase illustrant Jeanne d’Arc.
Environ 1900. Origine française. Décor de brins de muguet et du personnage historique bronzé avec l’inscription  « Jeanne d’Arc ». Ø col 7 x H 13 cm.
5.91a « Forme Rambouillet » de Legras & Cie.
Réf. 83016 du catalogue de (environ) 1900. Trois tailles : 20, 25 et 30  cm.
Image extraite du catalogue de 1905 des Verreries et Cristaux E. Val & Cie : revendeur d’articles des manufactures Vallérysthal, Portieux, Legras & Cie...
Ici l’objet est intitulé  « Vase Fontainebleau bleu turc ». L’illustration provient du magazine  Pressglas-Korrespondenz  2006-1
5.93 Vase marqué DÉPOSÉ.
Environ 1900. Origine Legras vraisemblable. Décor de côtes torses.  H 27 cm.
5.92 Corne d’abondance et ange.
Environ 1900. Origine inconnue. Décors bronzés. Ø haut  9,5 x H 17 cm.
5.94 A col collerette et décor d’écailles et de feuilles.
Origine française et réf.1294 du catalogue * E. Val & Cie de 1905. Ø col 8 x H 14,5 cm. * Cf. 5.91.
*La lecture du livre, imprimé en 2012,  
« François-Théodore Legras » des co-auteurs Mr-Mme Michel et Mr-Mme Vitrat, nous apprend  que cette version dite « à décor neigé » n’aurait été produite qu’en 1891.
Le vase «Tunisien » est présenté avec d’autres décors dans un catalogue de (environ) 1900, sous la même réf.1186.
Voir ci-contre.
5.95 « Grenade » de Saint-Louis.
 N° 7 (F 339) du catalogue de 1861. Présent dans celui de 1870. Proposé en 3 dimensions : 200, 175 et 150 mm. Ø col 9,5 x H 20 cm.
5.96 « Tunisien » de Legras & Cie.
Marqué « Déposé » et datant de *1891.Toujours en version bicolore ce vase est connu en blanc-jaune et en blanc-bleu.  
Ce modèle a reçu d’autres décors. Cf. les illustrations ci-dessus extraites du magazine Pressglas-Korrespondenz 2004-4.  Taille unique : 26 cm.

Extrait du catalogue  Schmid Verreries (Vannes-le-Châtel).  Environ 1931.

5.97 «  Bambous et perles »  marqué SV.
Environ1900 et présent dans le catalogue de 1931.Proposé en cinq couleurs et deux tailles : cf. l’illustration ci-dessus.
5.98 « Feuilles et glands » de Saint-Louis.
Réf. 356 des catalogues de 1861 et de 1870. Le décor polychrome a été ajouté ultérieurement. H 25 cm.
      5.99a-b 
Environ 1900. Origine française probable. Connu en plusieurs couleurs. H 24 cm.
5.99  Vase marqué « DÉPOSÉ ».
Environ 1900. Origine française ou belge ? Cf. le vase  n° 5.93 : la calligraphie de la mention « DÉPOSÉ » et la qualité de fabrication identiques au présent article, 
laissent supposer que ces deux modèles ont été produits par la même manufacture. H. 25 cm.