L'opaline de " foire " aujourd'hui



En France on ne fabrique plus d’opaline de foire.

Le goût du public a changé et les manufactures qui demeurent se sont adaptées à de nouvelles demandes.

Toutefois Portieux aurait produit, de façon ponctuelle, des objets en opaline de foire jusque dans les années 1970-1972.

« Les anciens moules ne meurent pas »

La verrerie de Portieux propose aux amateurs des pièces de sa collection « Trésors du passé » réalisés dans leur moule d’origine avec l’ancienne tradition manuelle.

Voir les extraits de catalogues récents ci-contre et ci-dessous (A et B).

A

En outre des verreries étrangères, notamment aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, en Asie et en Europe de l’Est, continuent, semble t-il, ce type de fabrication.

Les objets produits - reprenant parfois d’anciens modèles - sont reconnaissables si l’amateur est vigilant.

On rencontre des opalines de foire anciennes, des opalines de foire récentes (aux environs des années 1950-1967) et des fabrications actuelles dans les diverses foires à la brocante qui fleurissent dans notre pays.

Certaines pièces devenues rares décorent les intérieurs d’heureux propriétaires et il faudra du temps, ou d’autres sites, pour avoir la chance de les admirer.

Marqué Vallérysthal.
Fabrication actuelle réalisée dans le moule d’origine ; disponible en différentes couleurs.
B